Nous connaissions les marketplaces digitales, ces espaces au sein des plateformes e-commerce qui agrègent un ensemble de vendeurs tiers au sein d’une même adresse. Offrant visibilité pour de plus petits vendeurs et un catalogue diversifié pour les géants du web comme Amazon, ces plateformes inspirent aujourd’hui les géants du retail.

 

Le magasin Macy’s à New-York

 

Baptisé The Market @ Macy’s, la chaîne de magasins américaine (propriétaire des plus grands centres commerciaux du monde) vient d’annoncer le lancement d’un nouveau concept inspiré des marketplaces digitales. L’idée ? Permettre aux entreprises et aux marques locales de louer des espaces pour installer leurs pop-up stores au rez-de-chaussée de ses magasins.

 

Une initiative permettant de promouvoir et de mettre en lumière des marques émergentes tout en renouvelant perpétuellement l’offre des magasins Macy’s en créant la surprise auprès du grand public. « Ce qui rend cette initiative attrayante pour Macy’s et nos clients, c’est qu’elle continue à conduire du trafic vers les magasins en offrant à notre audience une découverte constante », a déclaré Marc Mastronardi, vice-président exécutif du développement des affaires et de l’innovation chez Macy’s.

 

Avec The Market, Macy’s innove et dévoile ici une promesse win-win pour l’ensemble des parties prenantes. Notamment pour les marques partenaires pour qui l’expérience est synonyme d’une présence en Brick and Mortar, un luxe souvent inaccessible pour les jeunes créateurs. Le petit plus : les marques sélectionnées paieront uniquement les frais de location de l’espace et recevront l’intégralité des profits issus de leurs ventes. Et “cherry on the cake” : ce sont les employés des magasins Macy’s qui s’occuperont de l’animation commerciale des pop-up stores – une force de vente experte en son domaine qui peut s’avérer précieuse pour ces nouveaux arrivants sur le marché du retail physique.

 

La majorité des créateurs sélectionnés auront une résonance locale et/ou seront orientés autour de l’innovation produit. La promesse d’un positionnement unique pour chaque Macy’s outre atlantique. Quelques exemples : le Macy’s à Novi – Michigan, présentera le pop-up de la marque de vêtements Detroit Is The New Black jusqu’à fin mars. À Herald Square, Sony Pictures a fait la promotion de son nouveau film «Pierre Lapin» et Resa proposera des orthèses médicales personnalisables en 3D jusqu’en juillet. Bear Mattress, la start-up de matelas innovants a quant à elle réservé sa place à Alderwood, Washington.

L’espace Pop Up Store – Market at Macy’s

 

Un nouvelle exemple de cette tendance retail qui consiste à investir dans l’expérience au delà de la transaction à tout prix pour driver de nouvelles audiences : le bénéfice d’un renouvellement attractif et d’une offre à géométrie variable à destination du consommateur qui a pour effet de rendre les magasins moins « prévisibiles ». Des efforts stratégiques portés par Macy’s alors que la compétition repense ses modèles immobiliers et commerciaux au milieu d’un paysage aux usages changeants. Face aux jeunes marques en guerre contre les grands magasins qui se battent pour obtenir des parts de marché en créant des plateformes digitales pour parler directement aux acheteurs, Macy’s décide d’en faire des partenaires tout en renforçant son expérience en magasin – Clever !

 

Le programme est actuellement testé dans 10 villes, notamment au flagship de Herald Square à New York, Boston, Las Vegas et Fort Lauderdale en Floride. Après six mois, Macy’s évaluera l’impact de cette initiative sur les ventes de la marque et de son effet sur le trafic en magasin. Il décidera alors si et où étendre le programme.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
THE GRAND RESERVOIR NEWSLETTER
LE GRAND RÉSERVOIR contact@legrandreservoir.com

6 rue Juliette Dodu 75010 Paris

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
THE GRAND RESERVOIR NEWSLETTER