Cela fait plusieurs années qu’on nous conte l’effondrement inévitable du retail physique avec notamment le déclin des centres commerciaux et autres brick-and-mortar traditionnels. L’éternel coupable ? La démocratisation du e-commerce et l’ascension des géants du web comme Amazon.

 

Si le consommateur ne veut plus se déplacer jusqu’au magasin pour acheter son produit, c’est par ce qu’il peut faire exactement la même chose depuis le confort douillet de son canapé. Pour inverser la tendance et rester connecté en face à face avec leurs clients, les marques investissent dans l’expérience au delà de la transaction à tout prix. Une démarche généreuse et diablement efficace qui réconcilie de visu marques et consommateurs : la preuve avec ces 5 projets de shopping expérientiel qui ont marqué 2017

 

PSA Experience Store (Paris)

©PSA Retail

 

Avec une décoration digne d’un grand concept store et la présence d’un super configurateur qui permet de construire la voiture de ses rêves, PSA Retail a inauguré cette année sa première concession « phygitale ».

 

Elle intègre les trois marques du groupe et mise sur une expérience digitale 360° durant laquelle il est possible de personnaliser la voiture de ses rêves mais aussi de la contempler virtuellement dans les moindres détails avant même qu’elle ne sorte d’usine. A terme, le site devrait s’enrichir aussi d’un casque de réalité virtuelle pour une expérience encore plus immersive.

 

Une initiative audacieuse de la part d’un acteur de l’industrie automobile qui permet de réduire sa surface mobilière de deux tiers par rapport à un point de vente classique tout en connectant avec une cible de plus en plus exigeante en terme d’expérience in-store.

 

Maison Sonos (Paris)

©Blog Sonos

 

Des chambres, un salon, une cuisine, la maison Sonos est un lieu de vie qui s’inspire de la tendance du nesting et du « comme à la maison ».

 

Sur une centaine de mètres carrés, la marque de système audio accueille régulièrement des événements regroupant influenceurs, prospects et clients autour du thème fédérateur de la musique. Avec une décoration design signée Nuts & Architects, chaque pièce est équipée des produits de la marque et offre ainsi la possibilité de tester l’ensemble de la gamme en changeant l’ambiance musicale depuis une simple touche sur son smartphone.

 

Un lieu qui se veut convivial, preuve en est avec les tables de la cuisine dressées régulièrement par des grands chefs afin de proposer une expérience tant auditive que gustative qui se partage sur les réseaux sociaux.

 

Topshop (Londres)

Topshop est devenu en quelques années une référence en terme de marketing expérientiel, des cours de yoga aux séances de nail art gratuites, la boutique située sur Oxford Street a dépassé depuis longtemps son statut de magasin de fast fashion pour devenir un vrai lieu de vie où l’on aime « perdre » son temps.

 

Pour marquer le début de l’été son siège londonien à été la scène d’une expérience ludique d’un nouveau genre. L’installation d’un gigantesque toboggan aquatique, qui, amplifié avec la force de la réalité virtuelle, se transformait en de véritables montagnes russes qui transportaient ses participants en immersion sur Oxford Street depuis les rayons du magasin.

Au delà de son caractère divertissant, l’attraction est devenue rapidement, un lieu incontournable du quartier de Piccadilly. Un succès viral avec une orchestration ingénieuse des mécanismes sociaux avec l’émergence d’un hashtag dédié et d’un filtre Snapchat personnalisé. Une réussite pour la marque qui augmente son rayonnement sur les réseaux sociaux avec des contenus générés par ses utilisateurs et, de facto, son traffic en magasin.

 

Google’s Pop Up Store (Manhattan)

 

Preuve de la convergence entre physique et digital, le géant Google a été en 2017 à l’origine de multiples projets de pop-up store expérientiels. Nous retiendrons celui de Manhattan installé pas très loin du célèbre Flatiron Building avec au programme : test des produits en situation, conférences, workshops, visionnage de la saison 2 de Stranger Things, mini jeux en réalité virtuelle et … selfies !

 

En effet, à l’intérieur de la boutique les visiteurs étaient invités à se prendre en photo avec le dernier né des smartphones Google, dans le décor le plus « instagrammable » de l’année : une boule à neige géante.

 

Une publication partagée par Jason Ford (@iamjford) le

</div

Une opération gagnante pour Google qui fait la preuve des bénéfices fonctionnels de ses produits et qui réussit à driver la génération Instagram derrière ses portes.

 

Samsung x We Work (Williamsburg, Detroit, Miami)

©Frank Mullaney / We Work

 

Cette année Samsung s’est fait remarqué pour son association avec le réseau de co-working “We Work” avec une idée simple mais une promesse double.

 

La première, l’installation d’un lieu dédié pour trouver de l’aide et réparer ses produits Samsung à la manière des Genius Bar d’Apple, la deuxième (et c’est ici que We Work rentre en scène) profiter que son téléphone ou son ordinateur soit en réparation dans un lieu optimisé pour s’attaquer à son interminable to-do list afin de rester productif et ne pas attendre à rien faire.

 

Un premier pas intéressant vers un environnement tout intégré où seulement quelques mètres séparent l’espace de travail, le café et le réparateur de son laptop. C’est aussi, l’opportunité pour Samsung de s’étendre rapidement avec plus de 235 espaces We Work disponibles à travers le monde.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
NOTRE NEWSLETTER
LE GRAND RÉSERVOIR contact@legrandreservoir.com

6 rue Juliette Dodu 75010 Paris

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER
(Articles sur l'innovation des usages, actualité du Grand Réservoir)
NOTRE NEWSLETTER